Fonds Municipalité de Roxton Pond.

V002

Fonds Municipalité de Roxton Pond.

– 1875-1982.

Histoire administrative :

La municipalité de Roxton Pond est née, en 1998, de la fusion des municipalités du village et de la paroisse de Roxton Pond. Jusqu’en 1985, elles portaient le nom de Sainte-Pudentienne.

Portée et contenu :

Ce fonds d’archives porte sur l’administration des municipalités du village et de la paroisse de Roxton Pond. Il contient, pour chacune d’elles, les livres des procès-verbaux, les registres des rôles d’évaluations et de perception, des documents comptables, de la correspondance, des listes d’électeurs et autres.

Source immédiate d’acquisition : Les documents ont été déposés par la municipalité de Roxton Pond, le 3 mai 2007.

V002,S1

       

Municipalité de la paroisse de Roxton Pond = Municipalité de la paroisse de Sainte-Pudentienne.

– 1875-1982. – 26 registres. – 0,53 m de documents textuels.

Histoire administrative :

Fusionnée au village de Roxton Pond depuis 1998, la municipalité de paroisse de Sainte-Pudentienne voit le jour en 1875, soit quatre décennies après l’arrivée du premier habitant,  Abram Sanborn, en 1834.  « À sa suite viendront les Kimpton, Ball, Reynolds, Kilborn, Smith, Savage, entre autres familles. Majoritairement d’origine américaine, ces colons s’installent dans les environs de Roxton-Sud où, durant plusieurs décennies, ils pratiquent une agriculture prospère axée sur l’industrie laitière et l’élevage des bovins. À partir de 1840, mais surtout entre 1850 et 1870, beaucoup de Canadiens français à la recherche de terres s’établissent à leur tour dans le sud du canton de Roxton. Ils s’installent sur des terres dont les dimensions reflètent leurs moyens financiers limités et ils pratiquent d’abord une agriculture de survivance. La période de colonisation terminée, on les verra s’engager dans l’industrie laitière et, dans bien des cas, agrandir leur patrimoine. En 1873, ils sont suffisamment nombreux pour obtenir l’érection canonique de la paroisse Sainte-Pudentienne et la municipalisation du même territoire deux ans plus tard. Au recensement de 1881, la population de la municipalité est de 1 600 personnes. C’est un sommet démographique pour la période et il faut attendre 1971 pour obtenir des résultats comparables. À partir de ce moment, l’abandon partiel des activités agricoles et le développement d’une vocation plus résidentielle vont permettre de doubler la population jusqu’en 1991. »

(Source : Mario Gendron, « La paroisse de Roxton Pond », La MRC de la Haute-Yamaska : une histoire à découvrir, Granby, Société d’histoire de Shefford, 1993, p.41-43.).

Portée et contenu :
Rôles d’évaluation et de perception : 1884, 1941-1947, 1968-1972, 1982
Livres des procès-verbaux : 1875-1967
Listes d’électeurs : 1926-1940
Règlements et avis publics, correspondance, journaux comptables et autres : .53 m.

V002,S2

Municipalité du village de Roxton Pond = Municipalité du village de Sainte-Pudentienne.

Histoire administrative :

« Deux traits originaux distinguent l’histoire du village de Roxton Pond : la présence d’une communauté baptiste francophone et une spécialisation dans la fabrication d’outils de menuiserie.

Le pouvoir d’eau généré par la décharge du petit lac de Roxton a fortement contribué à l’implantation de plusieurs petites industries au XIXe siècle. À l’incorporation du village, en 1886, la force hydraulique fait mouvoir les deux scieries et le moulin à farine de Louis Bachand, un petit moulin à carder et les manufactures de varlopes de Samuel Dalpé et de Stephen Willard. À ce moment, le village compte 400 personnes. C’est en 1904 que la fabrication d’outils de menuiserie s’enclenche sur une grande échelle à Roxton Pond, lorsque William Stephen Bullock achète par encan les vieux moulins du village, avec leurs pouvoirs d’eau, et commence la construction d’une usine en bois de deux étages. À la fin de 1906, les premiers outils en fer produits à Roxton Pond sont mis en marché; l’année suivante, l’entreprise prend le nom de Roxton Tool & Mill, mais revend aussitôt ses installations à la compagnie américaine Stanley Rule & Level, qui entreprend la construction d’un grand édifice en pierre, toujours en place aujourd’hui. Lors de son ouverture, l’usine Stanley engagera environ cinquante personnes, mais elle en emploiera plus de deux cent cinquante dans ses meilleures années. L’entreprise américaine fermera ses portes en 1984.

Contrairement à ce qu’on observe dans la plupart des villages des Cantons-de-l’Est, où religion et langue vont de paire, Roxton Pond avait ce trait particulier de regrouper des Canadiens français de confession religieuse catholique, baptiste et méthodiste. Les baptistes possédaient déjà un lieu de culte à Roxton en 1843, la construction de la chapelle en pierre datant de 1862. Quant aux catholiques, qui formaient la plus importante communauté du village, ils ont dû fréquenter l’église de Sainte-Cécile jusqu’en 1869, année de construction d’une première chapelle à Roxton Pond; ils obtiennent l’érection canonique de la paroisse Sainte-Pudentienne en 1874. L’église actuelle est érigée de 1890 à 1892. L’extérieur du bâtiment sera modifié à deux reprises : on remplace le clocher en 1944 et, en 1963, on refait la façade. »

(Source : Mario Gendron, « Le village de Roxton Pond », La MRC de la Haute-Yamaska : une histoire à découvrir,  Granby, Société d’histoire de Shefford, 1993, p. 45-47; Étude du patrimoine rural de la MRC de la Haute-Yamaska, Granby, Société d’histoire de la Haute-Yamaska, 2005, p. 123-124.).

Portée et contenu :
Rôles d’évaluation et de perception : 1924-1938, 1962-1975
Livre de règlements : 1886-1895
Registres de procès-verbaux : 1886-1976
Dossiers de correspondance : 1928-1933, 1940-1946, 1948
Listes d’électeurs : 1930-1933
Recensement municipal : 1966
Registre d’obligations municipales : 1948
Boîte (1) documents comptables : 1927-1965
Document d’évaluation : 1969
Fiches paramétriques (évaluation) : 1960.

Autres documents sur Roxton Pond

Mario Gendron, Histoire de l’usine Stanley de Roxton Pond

Mario Gendron, La célébration des récoltes à Roxton-Sud
Mario Gendron, La Stanley de Roxton Pond, un joyau de notre patrimoine régional

Mario Gendron, La préservation des petits cimetières de la MRC de la Haute-Yamaska

Johanne Rochon, La maison Lamoureux-Bullock de Roxton Pond

Johanne Rochon,  « Familles pionnières de South Roxton » , L’historien régional, 6,1 (hiver 2006), p. 4.

Johanne Rochon, « Louis Bachand et les débuts de Roxton Pond», L’historien régional, 4, 1,   (hiver  2004), p. 2.

Fonds John Sanborn

Rallye historique 2007

Exposition / Enfants d’hier / La plage familiale; À la ferme des Paquettes, 1920

 

Bienvenue à la Société d’histoire de la Haute-Yamaska.

N'hésitez pas à nous transmettre vos commentaires et restez à jour en vous abonnant au flux RSS. RSS feed.

Recherchées

Nous sommes à la recherche de photos illustrant la vie d'autrefois pour notre prochain volume, Un passé en héritage. Les photos retenues pour la publication mériteront un volume gratuit à leurs propriétaires.
Granby
Roxton Pond
Saint-Alphonse-de-Granby
Sainte-Cécile-de-Milton
Saint-Joachim-de-Shefford
Shefford
Warden
Waterloo

Nous serons fermés:

Les 26 juin et 3 juillet

Vacances d'été
Du 10 au 21 juillet

Notre page Facebook

S'abonner à l'infolettre

Catégories