La célébration des récoltes à Roxton-Sud

par Mario Gendron dans Vie rurale | Un commentaire

Au cours des années 1920, une petite société canadienne-anglaise d’origine américaine vit à Roxton-Sud les dernières belles années d’une période de prospérité et de développement, enclenchée avec l’arrivée du chemin de fer du South Eastern (CP), en 1879. Cette communauté d’environ 150 habitants évolue au rythme de l’agriculture. Rien de surprenant, donc, à ce qu’on y célèbre la fin des récoltes de manière toute particulière.

À cette époque, c’est autour de l’industrie laitière que gravitent les activités agricoles et c’est grâce à elle si les campagnes connaissent une certaine prospérité. Ainsi, la beurrerie de Herbert Reynolds, où les cultivateurs de la région viennent porter leur lait deux fois par semaine, injecte plus de 20 000 $ par année dans l’économie locale, une somme considérable dont une bonne part, sans doute, prend le chemin du magasin général, du moulin à scie ou de la boutique du forgeron de Roxton-Sud (South Roxton).

© La beurrerie de Herbert Reynolds était située au coin de la route 139 et du 3e Rang. (Collection Chantal Leduc, SHHY)

L’importance qu’occupe l’agriculture dans cette petite société ne saurait mieux s’exprimer que dans la célébration religieuse des récoltes que méthodistes et anglicans organisent à l’automne 1920. Cette fête, que les premiers nomment Old-time harvest Thanksgiving et les seconds, Harvest Festival, renoue avec une vieille tradition qui veut qu’on rende gloire à Dieu pour l’abondance des récoltes. Chacune des deux communautés protestantes a naturellement choisi son église comme lieu des célébrations. L’église méthodiste est alors située en plein cœur du village, en face du garage actuel de Denis Désautels, et l’église anglicane est érigée sur les hauteurs de Roxton-Sud, un peu à l’extérieur de l’agglomération, à proximité du cimetière protestant.

 

© À droite, l'église méthodiste de Roxton-Sud. (Société d'histoire de la Haute-Yamaska)

C’est le dimanche 17 octobre 1920 que les deux célébrations ont lieu, à 15 heures pour les anglicans et à 19 heures pour les méthodistes. Pour l’occasion, les deux chapelles ont été décorées de la même manière, avec des feuilles d’automne, des paniers de légumes et de fruits et des fleurs à profusion. C’est dans cette atmosphère qui embaume qu’on célèbre les deux offices religieux, accompagnés dans chaque cas par un chœur qui entonne des hymnes de circonstance.

 

© L'église anglicane de Roxton-Sud. (Société d'histoire de la Haute-Yamaska)

Aujourd’hui déserté par l’industrie, le commerce et le chemin de fer, Roxton-Sud ne laisse rien transparaître du dynamisme et de l’effervescence qui l’animaient autrefois. L’agriculture a perdu son importance dans l’économie régionale et la communauté anglophone s’est éteinte; les deux églises protestantes sont disparues, emportant avec elles une partie de la mémoire d’un autre temps.

Mario Gendron

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

  1. Une belle tranche de notre histoire. Bravo à Mario Gendron!
    Clément Demers fils

Bienvenue à la Société d’histoire de la Haute-Yamaska.

N'hésitez pas à nous transmettre vos commentaires et restez à jour en vous abonnant au flux RSS. RSS feed.

Assemblée générale annuelle

Mardi 18 avril 2017, 19 h 30

Notre page Facebook

S'abonner à l'infolettre

Catégories