Fonds Municipalité de Saint-Joachim-de-Shefford

V006

Municipalité de Saint-Joachim-de-Shefford. – 1979-1992. – 5 registres.

Histoire administrative :

« À la formation de la paroisse catholique de Saint-Joachim, en 1858, le territoire ne comptait aucune agglomération d’importance. À ce moment, la population de Saint-Joachim se composait majoritairement d’Irlandais fraîchement immigrés et de Canadiens français venus coloniser durant les années 1840-1850. Une quarantaine de familles canadiennes-françaises était concentrée au nord-est de la paroisse et autant d’Irlandais habitaient le sud-ouest, où elles côtoyaient les vieilles familles américaines de Savage Mills et de Warden, arrivées au début du 19e siècle. C’est dans ce dernier secteur qu’on avait érigé la première église, au centre de la plus forte concentration d’Irlandais catholiques de tout le comté de Shefford. Mais l’arrivée massive de nouveaux colons canadiens change la donne et incite ces derniers à réclamer la construction d’une nouvelle église à Maple Ridge, (aujourd’hui le village de Saint-Joachim), plus près de la majorité des catholiques francophones, où on trouve déjà une école et une auberge jumelée au bureau de poste tenu par Joseph Bachand. Ces arguments emportent la décision de l’évêque et, en 1874, l’église est construite à l’emplacement actuel. Cet édifice sera détruit à deux reprises par des incendies, en 1891 puis en 1932, année de construction de l’église actuelle.

L’établissement de l’église à Saint-Joachim favorise le développement du hameau. La population atteint 150 habitants en 1888, avec un magasin général, un cordonnier, deux charpentiers et une fromagerie qui se sont ajoutés depuis 1874. En 1901, 23 familles habitent le village, dont la principale fonction est d’offrir des services aux cultivateurs de la région. Et si le nombre des Canadiens français de la paroisse n’a cessé d’augmenter pour se stabiliser à environ 1 000 personnes au tournant du 20e siècle, les habitants d’origine irlandaise n’étaient plus que 54 en 1931. » Le territoire de la paroisse de Saint-Joachim a été municipalisé en 1884.

(Source : Johanne Rochon, « Saint-Joachim-de-Shefford », La MRC de la Haute-Yamaska : une histoire à découvrir, Granby, Société d’histoire de Shefford, 1993, p. 55-57.).

Portée et contenu :

Registres des naissances.

Bienvenue à la Société d’histoire de la Haute-Yamaska.

N'hésitez pas à nous transmettre vos commentaires et restez à jour en vous abonnant au flux RSS. RSS feed.

Recherchées

Nous sommes à la recherche de photos illustrant la vie d'autrefois pour notre prochain volume, Un passé en héritage. Les photos retenues pour la publication mériteront un volume gratuit à leurs propriétaires.
Granby
Roxton Pond
Saint-Alphonse-de-Granby
Sainte-Cécile-de-Milton
Saint-Joachim-de-Shefford
Shefford
Warden
Waterloo

Nous serons fermés:

Les 26 juin et 3 juillet

Vacances d'été
Du 10 au 21 juillet

Notre page Facebook

S'abonner à l'infolettre

Catégories