Magasinage du temps des Fêtes, rue Principale

par Johanne Rochon dans Commerce, Urbanisme | 8 commentaires
Magasinage du temps des Fêtes dans la rue Principale à Granby (Fonds Jeannot Petit, Société d'histoire de la Haute-Yamaska)

Sur cette photographie, prise à proximité de l’intersection Principale et Johnson par le photographe Jeannot Petit, on aperçoit le magasin de vêtements pour dames Sally Shop, occupé aujourd’hui par l’Animalerie Granby. (Fonds Jeannot Petit, Société d’histoire de la Haute-Yamaska)

Sans le savoir, cette femme et ces deux enfants, photographiés en décembre 1971, vivent les dernières années d’une longue tradition : celle du magasinage du temps des Fêtes dans les grands magasins de la rue Principale. Car avec l’ouverture des Galeries de Granby, en 1974, les consommateurs vont déserter progressivement l’artère commerciale de Granby pour se diriger vers le « centre d’achats ». Bientôt, les Canadian Tire, Reitmans, Zellers abandonnent la rue Principale un à un, si bien que des six magasins à rayons qu’elle comptait encore à la fin des années 1960, il n’en reste plus qu’un en 1979.

Magasinage du temps des Fêtes dans les grands magasins de la rue Principale à Granby

(Fonds Jeannot Petit, Société d’histoire de la Haute-Yamaska)

 

Étiquettes :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

  1. Nous espérons qu’un jour la rue Principale regorgera de magasins spécialisés et de resto qui feront des jaloux. Nous avons une merveilleuse ville qui ne demande qu’à être découverte.

  2. Luc R, Bouchard D.C., FICC

    Salut … salut … Merci, Madame Johanne, pour ce court retour en
    arrière.
    avec des souvenirs de la MAIN …
    Granby a toujours eu une rue PRINCIPALE
    extraordinaire.
    Avec la présence de bureaux de professionnels, les
    quatre églises, les bijouteries, les quatre hôtels, les
    restaurants. les épicerie-boucheries, la boulangerie,
    les trois théâtres, le Club Ritz, bar et spectacles,
    les merceries, le tailleur, les salons de coiffures,
    l’usine d’embouteillage Coca Cola, la Coopérative
    Agricole du Canton de Granby

    les grands magasins à rayons, les magasins de
    chaussures, les institutions bancaires, les salons
    funéraires, les Parcs Miner et Pelletier … etc …etc et
    j’en oublie …
    .
    La Main pour la marche, la détente, les rencontres …
    c’était VIVANT sur la Main.
    Elle est encore et toujours bien la Main … je l’aime la rue
    Principale de notre Ville Rayonnante …
    Joyeux Noël et Bonne et Heureuse Année …

  3. Daniel Beauregard

    Toujours intéressant de resitué les dates importantes qui ont apporter le changement.

  4. Luc R, Bouchard D.C., FICC

    Allo … allo … J’ai oublié d’écrire ceci : la Main, c’était et elle l’est toujours
    notre Centre d’Achat … à ciel ouvert … Vive la MAIN …
    les vendredi soirs … il y avait beaucoup de gens et les
    samedis aussi … beaucoup de monde sur la MAIN …
    il y avait même trois endroits pour le cirage des souliers …

  5. Jacqueline Charland

    Comme je suis née à Granby et que j’y ai vécu pendant vingt ans et que maintenant je vis à Luskville Qc. une petite municipalité de l’Outaouais j’aime beaucoup avoir des nouvelles.
    J’ai une question pour vous je suis allé pour prendre des photos des fresques et des vitraux de l’église Notre-Dame et tout était barré, j’ai appris que se sera converti en une école de métiers??? est-ce qu’il y a des photos qui ont été prises, si oui comment y avoir accès?

  6. François Dubois

    Bien que je sois originaire de Granby, j’habite depuis près de 19 ans à Gatineau dans le secteur Aylmer.

    Je suis un peu trop jeune pour avoir connu l’âge d’or commercial très bien exposé dans ce reportage avant l’arrivée des centres commerciaux Plaza Granby et, surtout, les Galeries de Granby.

    Cela dit, j’ai encore eu l’occasion de marcher sur la rue Principale durant le temps des Fêtes et il est vrai que le projet de revitalisation annoncé par l’administration de Pascal Bonin arrive à point pour redonner un air de jeunesse au centre-ville de Granby.

    L’arrivée progressive de restaurants, de boutiques spécialisées (en plus des commerces familiaux qui y ont toujours pignons sur rue depuis des décennies), de micro-brasseries et de festivals/concerts urbains démontrent que la rue Principale est toujours vivante.

    Or, la revitalisation permettra certainement d’accroître son rayonnement et de ramener davantage de gens au centre-ville. Après tout, le dernier projet d’envergure du genre date du début des années 80.

  7. Johanne Rochon

    Bonjour Madame Charland,
    Vous trouverez quelques photos des vitraux de l’église Notre-Dame dans cet article http://www.shhy.info/?s=Notre-Dame.
    Cordialement,

  8. Suzanne Brodeur

    Les personnes sur la photo sont: Marie Daneau et ses 2 enfants. Mario Landry et Mylène Landry, enfant également de Charles Landry.

Bienvenue à la Société d’histoire de la Haute-Yamaska.

N'hésitez pas à nous transmettre vos commentaires et restez à jour en vous abonnant au flux RSS. RSS feed.

Recherchées

Nous sommes à la recherche de photos illustrant la vie d'autrefois pour notre prochain volume, Un passé en héritage. Les photos retenues pour la publication mériteront un volume gratuit à leurs propriétaires.
Granby
Roxton Pond
Saint-Alphonse-de-Granby
Sainte-Cécile-de-Milton
Saint-Joachim-de-Shefford
Shefford
Warden
Waterloo

Nous serons fermés:

Les 26 juin et 3 juillet

Vacances d'été
Du 10 au 21 juillet

Notre page Facebook

S'abonner à l'infolettre

Catégories