Waterloo

Waterloo

 

Première occupation permanente : 1793
Population 2014 : 4 494

 

Entre 1860 et 1890, Waterloo a connu un âge d’or dont le patrimoine, abondant et varié, fait encore entendre les échos. Cet âge d’or s’enclenche avec l’arrivée du Stanstead, Shefford & Chambly Railroad, en 1861, et le boum industriel, commercial et résidentiel que cette révolution des transports entraîne. En conséquence de ce développement accéléré, la population du village passe de 400 à 2 500 personnes entre l’arrivée du chemin de fer et 1875. Certaines années, rapporte le Waterloo Advertiser, une quarantaine d’édifices sont construits à Waterloo. À la fin des années 1870, on y trouve plusieurs églises de confessionnalités différentes, une cour de justice, un marché public, une succursale de l’Eastern Townships Bank, les bureaux de la British American Land — une grande compagnie des terres —, une importante loge maçonnique, sans compter les commerces, les grands hôtels et, surtout, les industries, animatrices de cette croissance. Comme principal centre économique et chef-lieu du comté de Shefford, Waterloo mobilise une classe bourgeoise, principalement d’origine anglo-britannique, constituée d’industriels, de commerçants, d’avocats et de médecins qui n’hésitent pas à construire des résidences à la mesure de leur importance sociale.
Si les grands hôtels et les industries typiques de l’âge d’or de Waterloo sont disparus au fil des ans, la ville a conservé plusieurs des résidences cossues et des institutions qui, hier encore, faisaient sa gloire. En 1877, le chroniqueur Cyrus Thomas écrivait qu’un « étranger qui visite Waterloo est frappé par l’apparence et l’élégance urbaine de ses maisons publiques ou résidentielles ». Parmi les plus belles résidences dont il faisait la liste — W.G. Parmelee, Dr Jameson, J.F. Leonard, J.P. Noyes, G.G. Eldridge, A.B. Parmelee, A.B. Foster —, la plupart existent encore aujourd’hui. C’est un héritage dont Waterloo peut être fier.

Mario Gendron, « Waterloo » dans Guide du patrimoine bâti de la MRC de La Haute-Yamaska, Granby, Société d’histoire de la Haute-Yamaska, 2015, p. 123

Patrimoine bâti de Waterloo

Pour atteindre la carte:map-pin-red

 

Guide du patrimoine bâti de la MRC de La Haute-Yamaska, Mario Gendron, Chantal Lefebvre, Johanne Rochon, Cecilia Capocchi, Granby, Société d’histoire de la Haute-Yamaska, 2015, 151 p.

Bienvenue à la Société d’histoire de la Haute-Yamaska.

N'hésitez pas à nous transmettre vos commentaires et restez à jour en vous abonnant au flux RSS. RSS feed.

Assemblée générale annuelle

Mardi 18 avril 2017, 19 h 30

Notre page Facebook

S'abonner à l'infolettre

Catégories