Fonds École du village de West Shefford (Bromont)

SC005

Fonds École du village de West Shefford (Bromont). – 1899-1951. – 2 registres.



Histoire administrative :

« La première école dissidente de [la paroisse de] Saint-François-Xavier, et première école “canadienne-française” du village, remonte à 1880.

Établie dans une pièce de la maison d’Antoine Bergeron (616, rue Shefford), la nouvelle école accueille ses premiers élèves à l’automne 1880. Ces derniers occuperont ce local pendant quatre années et, les deux années suivantes, ils recevront leur enseignement chez le charron Olivier Dion qui demeure à l’extrémité ouest du village.

En 1885, la construction d’une “maison d’école” est devenue nécessaire. Par souscription volontaire, quelques citoyens réussissent alors à amasser les fonds nécessaires pour couvrir l’achat d’un terrain de 18 X 12 m à 40 $ et pour construire une petite école de 9 X 6 m au coût de 200 $ (46, rue Compton).

Au début du XXe siècle, la petite école de la rue Compton n’était plus suffisamment vaste pour les 70 élèves inscrits au journal d’appel. Par ailleurs, Clara Hébert, l’enseignante d’alors, malgré toute sa bonne volonté, ne pouvait former adéquatement un si grand nombre d’enfants. La fréquentation scolaire n’étant pas obligatoire à l’époque, 46 élèves seulement étaient présents lors de la visite du curé Hogue, le 24 juin 1902. Ce dernier inscrira ces quelques notes au cahier de l’inspecteur : “L’examen est satisfaisant; il n’y a rien de brillant; mais tant qu’il n’y aura qu’une institutrice pour un nombre si considérable d’enfants on ne pourra jamais s’attendre à des merveilles.”

Ne pouvant plus y échapper, les commissaires feront donc l’achat d’une des propriétés du Dr Brun (610, rue Shefford), la transformeront en école et, en septembre 1903, deux nouvelles enseignantes, Mesdemoiselles Villeneuve et Poirier, seront au rendez-vous pour accueillir les écoliers de l’arrondissement no1.

C’est à l’invitation de l’abbé Théodore Barré que la supérieure générale de la communauté [des Sœurs Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe], Mère du Saint-Cœur-de-Marie, avec l’accord de ses supérieurs ecclésiastiques, délègue en août 1906 quatre religieuses pour prendre en charge l’enseignement des filles et des garçons du village de West Shefford.

Construit en 1914, le couvent des Sœurs Saint-Joseph fut longtemps la fierté des villageois et le témoin privilégié de nombreuses activités paroissiales. Le nouvel établissement d’enseignement permettra aussi d’élever le degré de scolarité maximum de quatre à six ans, c’est-à-dire de passer d’une école élémentaire à une école modèle en offrant deux années d’études supplémentaires. »

Extraits de : Johanne Rochon, West Shefford, le cœur historique de Bromont dans Histoire de Bromont, Société d’histoire de la Haute-Yamaska, 2008, inédit.

Portée et contenu :

Ce fonds est composé de deux registres contenant les commentaires des commissaires, de l’inspecteur et du curé émis lors de leurs visites à l’école. Ces registres contiennent diverses informations, entre autres la performance scolaire des étudiants en général, la tenue de l’école, le nombre de classes et d’élèves qui la fréquente et les gagnants des prix de l’inspecteur.

Source immédiate d’acquisition : Ces registres ont été donnés par Jean-Jacques Boisvert au mois de janvier 2001.

Bienvenue à la Société d’histoire de la Haute-Yamaska.

N'hésitez pas à nous transmettre vos commentaires et restez à jour en vous abonnant au flux RSS. RSS feed.

Assemblée générale annuelle

Mardi 18 avril 2017, 19 h 30

Notre page Facebook

S'abonner à l'infolettre

Catégories